IDE

Investissements Direct Etranger au Brésil

LES CHIFFRES 

2017 a été l’année du retour des investissements au Brésil. Les investissements directs étrangers (IDE) vers le Brésil ont connu un essor important entre 2009 et 2011, mais étaient en ralentissement depuis. Selon les premières estimations de la CNUCED, les flux entrants d’IDE représentaient 60 milliards USD en 2017, en progression par rapport à l’année précédente (58 milliards). En 2017, neuf des dix acquisitions les plus importantes par des sociétés étrangères en Amérique latine ont pris place au Brésil. Le pays est actuellement le quatrième plus grand investisseur dans les marchés émergents, et le plus important investisseur en Amérique latine.

Plusieurs facteurs rendent le Brésil attrayant pour les investisseurs internationaux :

- Un marché domestique de près de 120 millions d’habitants

- La facilité de l’accès aux matières premières

- Une économie diversifiée moins vulnérable aux crises internationales

- Une position géographique stratégique qui permet un accès aisé aux autres pays d’Amérique du sud

Les investissements au Brésil demeurent cependant risqués en raison de certains facteurs négatifs y compris une fiscalité lourde et complexe, les lenteurs bureaucratiques, ainsi qu’une loi sur le travail lourde et rigide. Le Brésil était classé 125ème sur 190 pays dans le classement Doing Business 2018 de la Banque mondiale. Les investisseurs principaux du Brésil sont les États-Unis, l’Espagne et les Pays-Bas. Les secteurs qui attirent les plus les investissements étrangers sont la finance, les boissons, le pétrole, le gaz et les télécommunications. Tout le long de l’année 2017, Michel Temer a annoncé plusieurs concessions d’infrastructure qui ont contribué à stimuler les investissements.

LES FLUX ENTRANTS D'IDE PAR PAYS ET SECTEUR D'ACTIVITÉ

COMPARAISON INTERNATIONALE DE LA PROTECTION DES INVESTISSEURS